Vomir

Publié le par Opale

Vomir
Les souvenirs qui m'habitent
La peur qui me dévore
Vomir
Ton regard à venir
Ta voix et tous tes dires
Vomir
Ces mains gravées en moi
Ma terreur face à toi
Vomir
Hurlements étouffés
Mes émotions sous clé
Vomir
Tout ce qui m'envahit
Ce qui me démolit
Vomir
L'ignoble réalité
Ma peur de t'retrouver
Vomir
J'ai peur à en crever
J'ai peur à étouffer
Vomir
Et mon corps épuisé
Ne sait plus que hurler
Vomir
Peur de ne pas tenir
Face aux jours à venir.

 


Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Publié dans Poèmes de 2012

Commenter cet article

emeraude1173 24/07/2013 16:32

Fille de

Mur du son te guette, te monte et t`arrache...
Ton oeuvre d`existence, scindée par sa lame qui perce et crache
Ses vœux de semence !

Essuies sa peau de cuivre qui te terrasse...
L`auteur transperce l`antre, liquide vil qui entre et se cache
Confond les méandres !

Chiffonnade,
Balade,
Escapade,
Escalade,

Cela, le sang pour sang ? Descends !

Son roc quémande, cherche et rampe.
Poupée !

Sur ton squelette au point mort, te jure son audace d`etre,
Socle fiel et fier se glorifie a sa cime,
Zenith !

S`amuse de ce vertige, t`offre son chaud venin,
Etale son pâle métal, râle visqueux ;
Plus tu te Figes face contre terre, mieux il te tient.

Ton bûcher se mérite, sa tige brûle
T`irrite le derme, te glace le hale.
A te jucher corps et âme juste au-dessous.
Gicle !

C`est le rite de l`hote. D`oter. Les rides de ta rose cachée.