Indifférence...

Publié le par Opale

Si tu savais dans quelle souffrance

Me replonge ton indifférence

Toujours le même numéro

Celui de ton silence radio .

Un jour j'ai osé t'accuser

De m'avoir longtemps abusé

J'ai pris ma force et mon courage

A défaut d'une quelconque rage

Mais pour toi tout est oublié 

Tu vis comme si de rien n'était

Même quand tu reçois le papier

Te prév'nant d'un futur procès .

Je le savais, j'en étais sûre

Et pourtant c'est encore si dur

De voir à quel point tu t'en fous

De ce passé lourd entre nous.

Tu es passé à autre chose

Tu as oublié cette chose

Que j'étais devenue pour toi

Quand moi je voulais un papa.

J'y ai mis tellement de mes forces

Mon coeur et mes espoirs de gosse

Pour croire que tu pourrais m'aimer

Comme mon père tout juste envolé.

Ton silence d'aujourd'hui rappelle

Mes blessures saupoudrées de sel

Comme avant pour toi je n' suis rien

Au mieux un jouet, une putain.

Je pleure, j'ai mal à en crever

Tu n'm'as vraiment jamais aimée

Et c'est à moi de faire le deuil

Mes espoirs retournent au cercueil.

J'espère un jour avoir pour toi

L'indifférence que tu m'octroies

J'espère que l'enfant sans papa

Renoncera enfin à toi.

 

 

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Publié dans Poèmes de 2014

Commenter cet article

La divine imposture 01/09/2014 10:00

Vos mots m'ont profondément touchée. J'admire le courage que vous avez pour pouvoir exprimer cette immense souffrance.

deborah cooper 30/07/2014 02:37

Il est très bien écrit ton poème, j'aime beaucoup :)
Je te laisse mon blog, si tu as envie de lire mes poèmes: http://ecriture-des-sentimentsover-blogcom.over-blog.com/

Marie 22/07/2014 10:48

Tes écrits sont terriblement bouleversants et leur force donne la dimension de l'impuissance face à un monde ..indifférent, mais rien ni personne n'a éteint l'amour que tu as en toi ( poème pour ta maman)
Tu as eu le courage d'aller jusqu'au bout, même si les représentants de la justice n'ont comme on le sait, pas été à la hauteur, toi tu as fait la démarche et c'est le plus important car du coup tu as pris soin de toi et c'est peut- être le premier pas pour l'amour de soi
Je te souhaite le meilleurs, écris nous encore à l'aide de tes petits vers rapides et percutants, peut-être ce qui te rend heureuse aujourd'hui

Julie 24/06/2014 17:18

Wouah....Ca c'est très lourd à porter et c'est bien de l'extérioriser.Intéressant le paradoxe entre la douceur des rimes de la Poésie et la dureté de l'histoire ici contée. Bravo quel courage!

Ray L'Ovsky 15/04/2014 00:26

J'aime bien ^.^