Huit ans

Publié le par Opale

J'aimerais que tu reposes en paix

Si enfin tu pouvais rêver

Il faut maintenant t'apaiser

Tu as huit ans depuis longtemps.

Tu me cries tes jours et tes nuits

Ta terreur et tes insomnies

Mais m'entends-tu ? Tout est fini

Tu as huit ans depuis longtemps.

Tu me plies en deux de douleur

Tu veux m'étouffer de tes pleurs

Pour me montrer ta vie brisée

Tu as huit ans depuis longtemps.

Tu gémis auprès de leur tombe

Puis tu as peur que lui te gronde

Tu agonises dans ton monde

Tu as huit ans depuis longtemps.

Tu es petite, tu es fragile

Tu es soumise, tu es docile

Laisse-moi en suspens sur mon fil

Tu as huit ans depuis longtemps.

Tu as le droit de t'indigner

Le droit de hurler, de pleurer

Mais laisse-moi enfin exister

J'ai huit ans depuis trop longtemps.

 

 

 

 

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Publié dans Poèmes de 2011

Commenter cet article