Défouloir..

Publié le par Opale

Sale con de flic!

Tu bosses à la brigade des moeurs, tu reçois des victimes.

Non tu ne les reçois pas, recevoir est un mot encore trop humain pour toi.

 

Ce jour-là je croyais être entendue, je croyais avoir tout fait pour tomber au bon endroit.

Brigade des moeurs...j'étais rassurée, ils ont l'habitude. Tu parles!

 

Toi le sale con, toi qui déjà ouvrais la porte sans la moindre sympathie, tu as aboyé sur mon ami pour lui dire de rester dans le couloir.

Je t'ai demandé les toilettes et tu m'as dit qu'il fallait faire le grand tour, et en me le disant tu m'as fait rentrer en me faisant comprendre que ce n'était pas la peine de compter y aller .

Sale con, déjà là tu étais hors-jeu, hors respect, tu aurais pu me montrer les toilettes à destination de tes collègues, au rdc, au 1er aussi, mais non..

 

Toi planqué derrière ton écran, même pas capable de regarder les gens et ordonnant juste "carte d'identité"

Toi sale con à qui j'ai commencé à raconter ce qui m'est arrivé , toi sale con qui ne me trouvant pourtant pas assez précise refusait de me poser des questions.

Toi qui as mis en doute ma préparation psy au point que j'ai cru que tu allais refuser ma plainte.

Toi qui n'avais aucune envie de t'éterniser , toi sale con qui a réduit mon histoire à 45 ridicules minutes pendant lesquelles tu m'as refusé toute aide, tout support, toute question.

 

Toi qui aurais préféré que je dépose dans ma ville plutôt que de venir ici t'emmerder.

Toi sale con qui m'as dit "on va pas faire une dictée" en me refusant l'aide de mon support papier.

Toi qui m'as demandé si j'étais préparée psychologiquement et à qui j'ai répondu "oui mais ce n'est pas facile à raconter " et qui sèchement m'a répondu qu'il allait bien falloir le faire.

 

Toi sale con qui m'as fait sentir coupable d'avoir du mal à parler, comme si je pouvais te raconter ça avec le sourire.

Sale con, je n'étais ni muette ni effondrée, alors celles qui le sont, tu les traites pire que ça encore ?

 

Sale con je vomis tes manières et ton inhumanité, je vomis ta froideur et ton absence totale de réaction quand je t'ai dit qu'être interrogée par un homme n'était pas le souci mais que je te trouvais froid.

Sale con tu n'en avais rien à foutre de mon histoire , encore moins de ma souffrance.

 

Sale con, te parler ne m'aura en rien soulagée, tu me renvoyais à l'échec, tu me reprochais d'avoir du mal à dire.

Vas-y toi connard , j'aimerais t'y voir en train de raconter ça , dire ces horreurs face à un sale con de ton espèce, ne pas avoir le droit de prendre ton temps.

 

Espèce de connard je vomis tout ce que tu représentes d'inhumanité.

A cause de toi je retire du négatif de cette plainte, à cause de toi c'est une agression supplémentaire à gérer.

Sale connard d'abruti je te vomis.

Commenter cet article

Moy 26/10/2011 22:00


Je pense que certaines choses ne sont pas à faire et ce que cet homme a fait en fait partir. Il faut bien du courage pour porter plainte pour ça, c'est déjà une épreuve, il a rendu les choses
difficiles, et j'espère pour toi, Opale, que tu n'auras plus affaire à lui.


Opale 26/10/2011 22:10



merci, je n'aurai plus à faire à lui il n'est plus au commissariat, on verra si l'autre est mieux, je suis très méfiante maintenant.



Brigitha Balet 12/05/2011 17:01


Chère Opale,je suis consternée devant une telle incurie de traitement, devant l’absence de tout sentiment humain de la part d’un soi-disant professionnel….! Est-ce qu’on les forme pour inciter les
victimes à ne pas déposer plainte…? C’est la question qu’on peut se poser à travers ce témoignage…!
Ici en Suisse nous avons l'association "La marche Blanche", souvent dans ces associtations on trouve de l'aide pour nous accompagner et nous guider. Bravo pour votre courage et merci vous êtes un
exemple pour beaucoup d'autres victimes.
Bien à vous
Brigitha


psyblog 03/05/2011 22:21


Pffff ! ça me "dégoutte"...
Mais rappelle-toi bien, c'est lui le "sale con"...


spyko 23/04/2011 20:45


J espère que les associations de femmes victimes arriveront a faire évoluer l'accueil et la déposition dans ces cas là. Effectivement il faut tout faire pour que ce ne soit pas une agression
supplémentaire