Reproche

Publié le par Opale

 Tu aurais dû me tuer
Dès que tu m'as rencontrée
A huit ans, toute jeune enfant
Que tu allais envoûter
Savais-tu déjà
Que tu me toucherais?
Voulais-tu déjà
Venir m'effracter?
Tu as attendu
Juste quatre années
Mais tu aurais dû
Plutôt m'achever
Avais-tu conscience
Ce jour terrifiant
Que tu venais juste
De tuer une enfant?
Tu n'as pas voulu
D'un cadavre encombrant
Tu as donc préféré
Voler mon âme d'enfant
Savais-tu alors
Posant les mains sur moi
Qu'en touchant mon corps
Tu le laissais pour mort?
C'est le crime parfait
Pour toi l'assassin
Pas de culpabilité
Et une enfant-putain
Pas une trace de sang
Pas un seul cri
Juste un coeur battant
Au fond de la nuit
Tu m'as laissé la vie
Pour qu'on ne sache pas
Que tu avais osé
Jouer de tes mains sur moi
Sais-tu que tous ces jours
N'ont de vie que le nom
Sais-tu qu'il y a longtemps
Mon âme m'a fait faux bond?
Lorsque tu l'as laissée
Hors de mon corps meurtri
Au lieu de m'achever
Pour abréger ma nuit.

(17/04/2006)

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Publié dans Poèmes de 2006

Commenter cet article