Un corps

Publié le par Opale

Celui-là, c comme si mon abuseur l'avait écrit...je le laisse comme témoignage mais je ne veux plus penser cela de moi.


Un corps mort
Un corps mourant
Un corps d'enfant
A la vie une insulte
Une enfance de pute
Ce corps mort
Ce corps mourant
Anéanti
Comme englouti
Loin de la vie
Dans le tumulte
Un corps de pute
Fait pour aimer
Les gestes sales
Un corps bafoué
Un corps mourant
Un corps d'enfant
Un corps sanglant
La vie s'en va
La nuit est là
Le corps se noie
Dans une horreur
Dans la torpeur
Dans la douleur
Mon corps est mort
Mon corps s'endort
Un corps de pute
J'étais enfant
J'étais adulte
J'étais enfulte
Cet état sombre
Vivre comme une ombre
Ombre de pute
Que l'on me laisse
Que l'on me blesse
Rien qu'une insulte
J'étais à lui
Poupée qui jouit
Ignoble pute
Personne ne peut
M'aimer un peu
Je suis une pute
Ça me fait mal
Mais c'est banal
Rien qu'une insulte.

(18/12/2005)

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Publié dans Poèmes de 2005

Commenter cet article