Mur de verre

Publié le par Opale

 Derrière la vitre lézardée
Je t'aperçois
Ton coeur livide et dévasté
Ses mains sur toi
Par transparence derrière le mur
Je sais qu'il y a
Chaque minute de ta torture
Ses mains sur toi
De l'autre côté du miroir
Là j'aperçois
L'étendue de ton désespoir
Ses mains sur toi
Je vois tes lèvres remuer
Comme pour me dire
Je t'en prie, viens vite me sauver
Je vais mourir
Derrière le verre de sang tâché
Je t'aperçois
Tu es en train d'agoniser
Ses mains sur toi
Ton regard se vide et se perd
Tourné vers moi
Je te vois subir l'enfer
Ses mains sur toi
Ta tête qui vacille et puis tombe
Ses mains sur toi
Ton corps nu dans la pénombre
Et tous ses doigts
Tentacules qui te massacrent
Pauvre de toi
A travers mon coeur lézardé
Je t'aperçois
Et j'ai si mal, je reconnais
Cette peur en toi
Le miroir n'était pas brisé
Toi c'était moi...
Ses mains sur moi.

(20/12/2004)

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Publié dans Poèmes de 2004

Commenter cet article