Sur la peau

Publié le par Opale

Vouloir marquer sur la peau la souffrance
Pour que le corps crie ce qui pleure en silence
Dessiner le désespoir sur le corps
Illustrer sa chair d'un sentiment de mort
Quand les mots sont si lourds qu'ils étouffent sans cesse
Quand les cris sont trop sourds pour dire la tristesse
Alors comme un peintre qui livrerait son âme
On esquisse sa douleur par des marques de lame
Quand le mal est piégé au plus profond de soi
On en vient à penser à ces dérives-là .

(24/10/2004)

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Publié dans Poèmes de 2004

Commenter cet article