La souffrance

Publié le par Opale

La souffrance
Elle est comme une fillette recroquevillée
Comme un coeur plein de flèches transpercé
La souffrance
Elle se cache pour mieux éclater
Elle se tait pour mieux se hurler
La souffrance
Celle d'une petite fille brisée
D'avoir un corps assassiné
La souffrance
On ne veut pas la reconnaître
On souhaite la faire disparaître
La souffrance
Celle de l'enfant à la peau nue
Pour le désir d'un homme repu
La souffrance
Les mains bâillonnant tous les cris
Pour dénoncer ce coeur meurtri
La souffrance
Comme une fillette recroquevillée
Petite enfant au corps violé.

(06/05/2004)

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Publié dans Poèmes de 2004

Commenter cet article