Coeur de bébé

Publié le par Opale

 Dévastée en dedans de mon coeur de bébé
Qui ne se remet pas de ne pas être câliné
Déverser les sanglots dans une froide solitude
De la mort qui m'attend cela n'est qu'un prélude
Les larmes qui brûlent les joues et me déchirent l'âme
Je me sens à genoux, poignardée par une lame
Ne cessant de pleurer un besoin dévorant
Hurlant la douleur sourde de ce besoin d'enfant
Petit être bras tendus, crie son besoin d'amour
Le monde n'entend plus, et reste aveugle et sourd
Et il se sent périr dans cette lente agonie
Qui sans doute maintenant abrégera sa vie
Indicible sentiment, intolérable tourment
Que ce besoin de bras qui me possède là
Un mal presque physique et des larmes amères
Souffrance sans frontière, qui fait trembler ma Terre.

(07/03/2004)

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Publié dans Poèmes de 2004

Commenter cet article