J'aurais tellement voulu

Publié le par Opale

 J'aurais tellement voulu que tu m'aimes
J'aurais tellement voulu rire à en perdre haleine
J'aurais tellement voulu être comme ta petite fille
J'aurais tellement voulu que tu me trouves gentille
Mais j'ai mal , tellement mal
Et tes mains, et tes mains...
J'aurais tellement voulu qu'on soit heureux à trois
J'aurais tellement voulu que le bonheur flamboie
J'aurais tellement voulu que tu nous rendes heureuses
J'aurais tellement voulu d'une vie merveilleuse
Mais j'ai mal , tellement mal
Et tes mains, et tes mains...
J'aurais tellement voulu t'aimer comme un papa
J'aurais tellement voulu que tu prennes soin de moi
J'aurais tellement voulu me blottir dans tes bras
J'aurais tellement voulu me sentir mal sans toi
Mais j'ai mal, tellement mal
Et tes mains , et tes mains...
J'aurais tellement voulu lire dans ton regard
L'amour et la tendresse qu'un homme peut avoir
J'aurais tellement voulu que tu m'apprennes le monde
J'aurais tellement voulu que ta douceur m'inonde
Mais j'ai mal, tellement mal
Et tes mains , et tes mains...
J'aurais tellement voulu ne pas être un pantin.

(02/11/2003)

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Publié dans Poèmes de 2003

Commenter cet article