Un geste

Publié le par Opale

Un geste posé
Gravé à jamais
Un geste grossier
Mille fois répété
Il passe et repasse
Dans mes pensées bloquées
Film qui tourne en boucle
M'assomme de chagrin
Un geste qui retire
Tout ce qu'on a d'humain
Ses gestes, ses mains
Et moi comme une putain
Laissant faire ce geste
Laissant faire le reste
Dévorée par la honte
De mon corps sous ses mains
Ce geste me reste
Assassin comme la peste
Geste qui n'a l'air de rien
Geste du quotidien
A pourtant fait de moi
Sa toute jeune catin
A pourtant mis en moi
Un terrifiant venin.

(12/09/2003)

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Publié dans Poèmes de 2003

Commenter cet article