Enfant

Publié le par Opale

 Enfant pris dans le tourment
Dans la violence du monde des grands
Tu ouvres les yeux sur la vie
Et déjà tu as tout subi
T'avais pas demandé à naître
Ton seul souhait est de disparaître
Mais tu es là sur cette Terre
Le ciel refuse de t'emporter
Y a rien à comprendre ici-bas
Aucune justice faite pour toi
Tu verras tu découvriras
Que la chance n'était pas pour toi
Eux les plus vils, les plus ignobles
Respirent sur Terre sans un remord
La vie les laisse vivre libres
Pendant que tu croupis en toi
Enfant tu grandiras peut-être
Mais tu as mal dedans ton être
Je peux juste te consoler
Mais je ne peux pas arrêter
Ce Dieu immonde qui laisse faire
Aux enfants une vie de misère.

(05/07/2003)

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Publié dans Poèmes de 2003

Commenter cet article