Comme une girouette

Publié le par Opale

Comme une girouette dans la tête
Boussole déboussolée
Qui ne sait plus quoi indiquer
Souvent chaque jour
Je passe de la culpabilité
Aux éclairs de lucidité
Ils me chavirent, me font tanguer
Perturbent l'équilibre trouvé
Vagues de réalité qui se déversent dans mon coeur
Images que je hais
Ses mains d'araignée
Les mots crient les mots hurlent
Les mots cognent dans la tête
Les larmes tournent et se battent
Et se débattent pour sortir enfin
Le chaos dans le coeur pour les maîtriser
Souhaitant pourtant les laisser couler
Images déferlantes
Ses mains sont là, ses mains m'obsèdent
Et les mots crient, et les mots hurlent
Et je n'arrive plus à nier
Je veux pleurer
Il m'a violée.

 

(16/03/2003)

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Publié dans Poèmes de 2003

Commenter cet article